Le Projet Phénix

Interview de Jean Baptiste Crouan, Directeur Général, qui nous dévoile l’origine et les objectifs de ce projet collectif.

« Peux-tu nous en dire davantage sur  ce projet d’entreprise, que tu appelles « Phénix » ? 
Un jour, je me suis dit… qu’il était temps que notre organisation évolue. La question était de savoir comment…
Et puis, je voulais qu’on travaille tous ensemble, pour construire ce projet, en nous appuyant sur notre expertise et notre désir de la voir grandir, la bienveillance et notre ambition commune. Ça ne s’est pas fait en un jour…

Il a fallu discuter, échanger, tergiverser, on a douté, on s’est impatienté, on s’est un peu perdu aussi, et puis, on a retrouvé le chemin.

 

Une lumière divine ?
Rien de divin, du bon sens, des consensus et de l’écoute ! Avec l’aide d’Orhéa Conseil, on a enfin réussi à dégager 3 axes, qui sont désormais notre fil d’Ariane.

 Axe 1 : Vis-à-vis de nos clients, nous voulons leur garantir une expertise de plus de 40 ans et développer notre cœur de métier (joints d’étanchéité et étanchéité), mais aussi travailler sur de nouveaux développements, dans de nouveaux secteurs d’activités.

Axe 2 : Pour cela, nous avions besoin d’optimiser notre processus industriel, afin d’améliorer notre efficacité, pour réagir rapidement aux changements de marché, aux différents imprévus ou aux nouveaux progrès, alors nous avons revisité nos process, étoffé notre staff et mis en œuvre de nouveaux outils.

Axe 3 : Dans les équipes, nous mettons tout en œuvre pour transmettre les compétences et les développer. Nous investissons massivement dans la formation.
En nous appuyant sur un collectif expérimenté, nous avons tenu à améliorer notre accueil , intégrer et former chaque nouvel arrivant, de façon plus pertinente.

On a également tous voté pour répertorier les 5 compétences clés, qu’on souhaitait retrouver chez chacun d’entre nous, y compris chez nos stagiaires ! Cette année, on apprend à résoudre les problèmes sans foncer tête baissée !
Le tout dans la bonne humeur, le respect et le partage.

C’est le paradis sur terre ?
On n’est pas toujours d’accord ! Et on se le dit !
On a constitué des groupes de travail, formé nos leaders à l’animation d’équipe et on avance ensemble, en mode projet… mais step by step !

Notre leitmotiv pour atteindre ces 3 objectifs est d’impliquer tout le monde, faire participer et développer les compétences de chacun, tout en veillant à la qualité de nos produits. L’important c’est que tout le monde trouve sa place et puisse jouer un rôle.

C’est ta vision du « bonheur au travail » ? 
J’espère surtout que les gens s’y sentent bien… et force est de constater que je suis très fier de mon équipe et du chemin parcouru !
« Etre bien au travail », c’est fondamental pour avoir envie de relever les défis de demain.

Concrètement, ça donne quoi ?
Par exemple, on propose, à ceux qui le souhaitent, d’entretenir son corps d’athlète … grâce au réveil musculaire, mené tous les jours, par des salariés affûtés… et aussi grâce à des quantités impressionnantes de chouquettes (faut bien compenser ! )
On a installé une « librairie » avec des romans à disposition ; on a une fois par an, une journée en extérieur, tous ensemble, pour apprendre à mieux se connaitre ou réfléchir de façon ludique, sur un sujet.
On travaille aussi sur des grilles de compétences, qui permettent à chacun, de savoir ce qu’on attend de lui et on veille à fixer des objectifs spécifiques clairs, adaptés et réalistes. L’accompagnement est bienveillant, tout en étant exigeant.
On a mis en place un accord d’intéressement et on a revalorisé les postes et les classifications.
On se préoccupe de l’environnement, en veillant à éteindre les lumières, parce-que c’est-pas-Versailles-ici et on est au taquet, sur les petits gestes du quotidien (on recycle nos déchets, on trie nos papiers ; on imprime que le strict nécessaire et en recto verso…)
Le CSE travaille à fond sur les questions de sécurité et on a revu les postes de travail, pour qu’ils soient plus ergonomiques, avec des tables réglables, des éclairages plus adaptés,…
L’objectif, c’est de continuer à progresser, nous améliorer continuellement.

Alors, Heureux ? 
Bien sûr ! Il reste encore du chemin, tout n’est pas parfait et comme on a à peu près 5 idées à la semaine, il faut prioriser, ne pas se disperser, être pragmatique et tenace.
La période actuelle est un peu compliquée, mais j’espère qu’ensemble, on franchira les étapes les unes après les autres. En tout cas, on est bien parti !

Menu